Rôle et fonctionnement des plantes aquatiques

  • Définition

      Les plantes aquatiques, appelées souvent plantes macrophytes ou plantes hydrophytes, s'adaptent dans des milieux très humides ou aquatiques. Elles s'opposent aux plantes xérophytes, adaptées aux milieux secs, et également aux plantes mésophytes, adaptées aux milieux intermédiaires. Ces plantes ont la capacité de vivre dans l'eau ou aux abords des plans d'eau.

      Il existe plusieurs catégories de plantes aquatiques ayant des caractéristiques physiques différentes :

      Les plantes aquatiques émergentes sont enracinées aux sédiments et mais certaines de leurs parties, telles que les feuilles et les fleurs poussent à l'extérieur de l'eau. Elles se situent dans des endroits peu profonds, notamment près des rives.

      Les plantes aquatiques à feuilles flottantes ont des racines ancrées aux sédiments, mais leurs feuilles et leurs fleurs flottent à la surface de l'eau. Le nénuphar fait partis de cette catégorie de plantes aquatiques.

      Les plantes aquatiques submergées sont enracinées aux sédiments et croissent entièrement sous la surface de l'eau. Cette catégorie de plantes aquatiques, regroupe toutes les espèces dont les feuilles se développent sous l'eau.

      Les plantes aquatiques flottantes ont des feuilles qui flottent à la surface, de l'eau mais, contrairement aux autres plantes aquatiques, elles circulent librement dans l'eau, car leurs racines ne sont pas ancrées aux sédiments. Les lentilles d'eau appartiennent en effet à cette catégorie. On les retrouve généralement dans des endroits où il y a peu de courant, et où les concentrations en nutriments sont élevées.

  • Rôle des plantes aquatiques

      La présence des plantes aquatiques, n'est pas nécessairement un signe de dégradation, en effet, il n'existe pas réellement de plantes "nuisibles". Leur présence est importante, car elles contribuent au maintien de l'équilibre de l'écosystème.

      Tout d'abord, les plantes aquatiques jouent un rôle important, au niveau de l'habitat et de l'alimentation. Les plantes fournissent , en effet, une multitude d'abris et de lieux de reproductions pour les poissons , les amphibiens et les invertébrés. Ces plantes permettent à plusieurs de ces organismes aquatiques de s'alimenter. La vie animale, sans les plantes aquatiques, aurait parfois beaucoup de difficulté à s'implanter et à survivre. De plus, le feuillage des plantes aquatiques, protège l'eau contre les rayons du soleil, contribuant à maintenir une température stable et tempérée, ce qui favorise l'épanouissement d'une faune et d'une flore diversifiées. Les plantes aquatiques enracinées permettent également de stabiliser les sédiments en place.

      Ensuite, les plantes aquatiques ont un rôle important à jouer dans la filtration de l'eau et dans l'absorption  des substances polluantes et des nutriments en excès. En effet, les plantes aquatiques absorbent des nitrates, résidus issus de la matière organique. Elles utilisent le phosphore pour croître, limitant la prolifération des algues. Les plantes aquatiques ont des rôles de purificateurs biologiques et d'oxygénateurs. A travers, le phénomène de photosynthèse, elles vont naturellement oxygéner l'eau.

      Enfin, les plantes aquatiques sont très sensibles à la perturbation de leur habitat, ce qui en fait de bons indicateurs biologiques de la qualité de l'eau. Ainsi, la diminution ou l'augmentation du nombre de plantes ou encore la modification des espèces présentes,  peuvent  résulter de la présence de polluants organiques, d'un changement d'apport en nutriments ou des fluctuations du niveau de l'eau.

        Les plantes aquatiques jouent donc un triple rôle : celui de protecteurs , de pourvoyeurs et enfin celui d'épurateurs.

  • Fonctionnement et besoins des plantes aquatiques

      Pour comprendre les besoins des plantes aquatiques, il faut tout d'abord, étudier leur fonctionnement.

      Le phénomène de respiration :

      Une plante aquatique, comme tout être vivant, à besoin de respirer. Pour cela, elle absorbe du dioxygène (O2) et rejette, jour et nuit, du dioxyde de carbone (CO2). Le dioxygène est indispensable à la respiration cellulaire.

      Le phénomène de transpiration :

      Une plante est essentiellement constituée d'eau, soit 80 à 90% de sa masse. Cette eau circule en permanence au sein du végétal, afin de lui apporter les éléments nutritifs nécessaires. Cette eau circule dans un sens bien précis : elle remonte par les racines grâce au phénomène d'osmose, traverse le végétal et est évacué par les feuilles. Ce liquide est appelé "sève brute" et est composé uniquement d'eau et des minéraux qui y sont dissous.

      Le phénomène de photosynthèse :

      La photosynthèse est un phénomène qui est également valable pour les plantes terrestres. Les plantes vont créer de la matière organique (glucose) à partir d'éléments inorganiques (l'eau). Les plantes vont avoir besoin d'énergie pour effectuer cette création, dont elles vont se servir par le biais de la photosynthèse. En effet, la plante absorbe du dioxyde de carbone (CO2) et rejette du dioxygène (O2). La photosynthèse peut fonctionner uniquement le jour car ce phénomène nécessite la présence de lumière. L'énergie lumineuse est transformé en énergie mécanique, appelée ATP. La plante conserve alors le carbone C du dioxyde de carbone contenu dans l'eau, et libère du dioxygène (O2). Le carbone C du dioxyde de carbone est alors transformé, grâce à l'énergie mécanique, en glucose qui sera indispensable à la nutrition de la plante. On parle également de "sève élaborée".

      Pour conclure sur leur fonctionnement, les plantes aquatiques libèrent beaucoup plus de dioxygène lors de la photosynthèse qu'elles n'en consomment lors de la respiration. Durant la nuit, la plante libère uniquement du dioxyde de carbone grâce à la respiration puisque la photosynthèse ne peut fonctionner la nuit par manque d'énergie lumineuse. Lors de la photosynthèse, la plante à l'aide de l'énergie lumineuse, absorbe du dioxyde de carbone,  produit du glucose et rejette de l'oxygène. Lors de la phase de respiration, le glucose, source d'énergie pour la plante, et l'oxygène absorbée, conduisent au rejet de dioxyde de carbone. Les racines des plantes absorbent les substances minérales et les transforment en dioxygène lors de la photosynthèse. Des micro-organismes présents dans l'eau, transforment les impuretés en minéraux , ces minéraux vont être dissous dans l'eau et consommés par les plantes lors de la transpiration.

      

      Les plantes aquatiques ont des besoins spécifiques.

      Tout d'abord, il leur faut un sol riche. En effet, ces plantes vont prendre, par le biais de leurs racines, les éléments minéraux dont elles vont avoir besoin.                          

      Ensuite, pour réaliser leur photosynthèse, les plantes ont besoin de dioxyde de carbone. Les plantes vont produire du dioxyde de carbone ( CO2 ), lors de la respiration.

      Les plantes ont également besoin d'être maintenues dans des températures optimales. La température va influer le métabolisme des plantes mais aussi leur floraison pour certaines. La photosynthèse va donc dépendre de la température de l'eau, car si les plantes sont maintenues dans une température trop baisse ou trop élevée, alors ce processus ne pourra s'effectuer .

      De plus, les plantes ont besoin d'un éclairage adapté, en effet, la lumière est un des facteurs de croissance les plus importants pour les plantes. C'est elle qui va être le moteur de la photosynthèse, et fournir l'énergie nécessaire aux plantes pour ce processus.

      Les mouvements de l'eau, favorisent la circulation des nutriments présents dans l'eau, qui seront donc mieux distribués à l'ensemble des plantes. 

Haut de page

 

Commentaires (1)

1. abdelhamid 24/06/2012

bonjour, je souhaite connaitre les differences entre la photosynthèse des plantes aquatiques et celle du corail, car le corail ne produit plus d'O2.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site