Bilan

      Le principe des piscines naturelles est encore très peu connu du grand public. Ces baignades naturelles agrémentées de végétaux, assurant la filtration naturelle de l'eau, sont dépourvues de produits chimiques. Ainsi, l'eau est purifiée par un processus de dégradation naturelle, fondé sur l'intervention de micro-organismes qui transforment les impuretés (déchets...) en minéraux, consommés ensuite par les végétaux. Ce milieu naturel s'auto-épure constamment.

      Le travail fait par les plantes, dans le cas d'une piscine biologique, est effectué par le chlore dans une piscine conventionnelle. Dans ces piscines chlorées, aucun processus naturel n'entre en jeux. C'est l'un des composants du chlore qui va parvenir a cesser la production des enzymes et entraîner la mort des micro-organismes ou des bactéries.

      Malgré un principe qui semble idéal, les piscines naturelles ne sont, pour le moment, pas conformes aux réglementations françaises concernant les piscines "normales", c'est-à-dire les piscines chlorées, dont l'eau est désinfectée par un biocide. Ces piscines naturelles ne sont pas considérées comme interdites mais sont très surveillées par l'administration française.

      Toutefois, ces piscines biologiques présentent des avantages indéniables. En effet, ces piscines s'intègrent parfaitement à la nature et à l'environnement. Au delà de ces critères esthétiques, les piscines biologiques représentent un réel enjeux pour l'avenir. Il s'agit effectivement, d'une alternative aux biocides et aux produits chimiques, nocifs pour la santé et pour l'environnement.

      Dans une société soucieuse de son environnement et sensibilisée par le réchauffement climatique, les piscines biologiques pourraient séduire de nombreux Français voulant opérés à "un retour au naturel".

Commentaires (1)

1. galindo (site web) 29/02/2012

Bonjour,

Votre site est très interessant et je vous adresse ce courriel pour vous alerter sur les normes en préparation.
Ayant moi-même installé une baignade naturelle depuis une vingtaine d’années, j’ai été confronté à l’ARS (ex DDASS) à ce sujet
Et découvert les projets de règlementation de ces baignades qui, s’ils sont adoptés tels quels Poseront de gros problèmes pour le fonctionnement et le maintien de ces baignades naturelles.

Etant scientifique de formation et ayant une bonne expérience de ce type de baignade, j’ai étudié le rapport de l’AFSSET
Et les projets de décret et d’arrêté et je les ai comparé aux données concrètes de ma baignade et de celle d’un camping voisin.
Cela m’a conduit à rédiger un rapport pour demander au Ministère de revoir les projets de décret et arrêté pour les adapter
à la réalité du terrain.

Afin que mon rapport ainsi que les documents concernés soient facilement accessibles je les ai publié sur le site internet de mon camping.
Je vous invite à lire ces documents.

Si vous avez des analyses et des preuves de bon fonctionnement de baignades existantes vous pourriez me faire parvenir ces éléments pour les ajouter Au rapport que j’ai rédigé.

Voici le lien pour lire le rapport : http://mon.camping.free.fr/baignade_rapport_galindo.html

Avec mes meilleures salutations,

Jean GALINDO

PS : merci de me faire savoir votre sentiment et vos éventuelles propositions.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×